Expériences médicales Nazies - Chambre à basse pression

Publié le par Nova

Bon, tout ça, ce n'est pas un sujet très gai mais ces expériences font bien parti des horreurs de l'histoire du Reich Nazi...
Des médecins allemands, des professeurs d'Université, choisis par Himmler et acceptés par Hitler, mirent de côté toutes les règles morales de la médecine et pratiquèrent pas mal d'expériences sur ce "matériel humain", beaucoup plus intéressant qu'un animal.
Sur l'ensemble des sept ou huit mille cobayes "traités", moins de cinq cent en sont revenus vivants...

Donc, pour la chambre à basse pression, elle servait à tester la réaction et la résistance d'une personne vivante comme si elle se trouvait à très haute altitude.
Une de ces chambres avait été prêtée à
Sigmund Rascher par le docteur Siegfried Ruff.

Il se servait d'une même personne jusqu'à ce que son corps ne suive plus...ca se terminait souvent par une balle dans la tête...
Il prenait note de tout, chaques réactions à telle ou telle altitude.
Une fois l'expérience finie, le cobaye était mit en repos et n'était même pas capable de se souvenir des conversations tenues dans cette chambre avec Rascher. Il posait tout un tas de questions...

Exemple avec le "cobaye" Walter Neff :

Rascher interroge :
- Tu m'entends ?
- Ca va ?
- Réponds ?
Cinq minutes après avoir atteint le niveau du sol, première réaction...
- Ca va ?
Il remue la tête; cligne des yeux.
- Redresse toi.
L'homme essaye en répétant :
- Non, s'il vous plait.
Neuf minutes : il se lève et quelque soit la question posée répond :
- Seulement une minute.
- Dis nous ta date de naissance ?
- Seulement une minute.
Neff essaye de se concentrer sur la première question mais n'y parvient pas...il se met à poser à son tour des questions...
- Puis-je couper une tranche ?
- Je peux respirer ? Est-ce que cela sera bien si je respire profondément ?
Rascher ne répond pas. Le déporté bombe le torse.
- Très bien. Merci beaucoup. Puis-je couper une tranche ?
Quinze minutes :
- Allons maintenant tu vas marcher.
- Très bien. Merci beaucoup.
Et il avance.
- Ta date de naissance ?
- 1928. (il est né en 1908...)
- Dans quelle ville ?
- Quelque chose en 1928.
- Ta profession ?
- 28. 1928. Puis-je respirer profondément ?
Rascher répond affirmativement.
- J'en suis très content.
Il court au hublot ouvert dans la cabine.
- Excusez moi s'il vous plait.
Rascher brandit son revolver, fais sauter le cran de sécurité, arme et tire en l'air.
Le prisonnier n'a aucune réaction. Il ne retrouvera ses esprits que vingt quatre heure plus tard et ne se souviendra pas de sa lente descente immobile dans la chambre.
- Très bien mon vieux, conclut Rascher, nous recommencerons après-demain.

Commenter cet article

Sekateur 11/09/2009 17:52

Le progrès n'a pas de morale et la science a ses raisons que la raison ignore... Le seul rempart, c'est la loi et le financement ! Je suis certain que les résultats de toutes ces expériences, même les plus ignobles, ont été récupérés par les scientifiques. Même s'ils ne peuvent plus les renouveler sur des humains, ils en ont certainement tiré des enseignements pour d'autres recherches...

Nova 12/09/2009 10:10


J'aime bien ta première phrase...c'est triste mais vrai...
La loi est-elle vraiment un rempart ? Tout est question d'argent toute façon...
L'argent est plus important que la vie d'un homme pour ceux d'en haut.
C'est sûr qu'ils doivent se les traîner ses résultat...ils vont pas le crier ou s'en vanter ca ferait peu être un peu déplacé mais ils allaient pas se débarasser de ça...


bria 10/09/2009 23:25

Et dire que ca existe encore de nos joursPour les produits pharmaceutiques surtout, certains sont même payés pour caNous sommes et resteront des cobayes

Nova 11/09/2009 10:04


Ils sont payés et ils signent des papiers pour dégager ces sociétés de leurs responsabilités en cas de problèmes...mais ca se passe quand même différement...ici en tout cas...


Tagazou 10/09/2009 17:34

Au royaume des salopards les Sieg Sieg faisaient la paire

Nova 11/09/2009 09:54


Y'en a eu et y'en a de ces salopards...


Monsieur_Triste 10/09/2009 11:25

oui ... ce fut une avancée etrange de la medecine...

Nova 11/09/2009 09:31


Même certaines choses n'ont pas servit à avancer...


Monsieur_Triste 10/09/2009 11:19

oui ... ce fut une avancée etrange de la medecine...